Le Comité national de gestion des épidémies (CNGE) a recommandé jeudi à Dakar un renforcement de la surveillance épidémiologique, un recours au dépistage précoce des cas d’infection au nouveau coronavirus et une mobilisation de l’ensemble des acteurs afin d’aboutir à une meilleure efficacité dans la riposte à la pandémie qui regagne en ampleur dans le pays.

Il s’agit-là de recommandations émises par le Comité national de gestion des épidémies lors d’une réunion d’évaluation de la situation de la maladie à coronavirus dans le pays.

De nouvelles mesures de riposte ont ainsi été prises lors de la réunion qui a permis de faire une évaluation des risques sanitaires, économiques et sociaux de cette forte augmentation du nombre de cas positifs.

Parmi les recommandations figurent notamment le renforcement de la surveillance épidémiologique, la poursuite et l’intensification de la surveillance des variants, le renforcement du système de dépistage une plus forte mobilisation de l’ensemble des acteurs en vue d’une riposte plus efficace, a notamment fait savoir le ministre de la Santé et de l’Action sociale.

S’adressant à des journalistes à la fin de la réunion du CNGE, Abdoulaye Diouf Sarr a indiqué que l’accent sera davantage mis sur l’utilisation accrue des tests de diagnostic rapide et le renforcement des ressources humaines pour une correcte prise en charge à domicile.

Il a relayé la décision prise par le CNGE de se réunir dorénavant tous lesjeudis non sans insister sur l’importance de l’intensification des populations sur les risques liés à la covid-19 et les moyens de prévention et de lutte dans un contexte de célébration de fête musulmane Laïd Al Ahda tabaski surnommée Tabaski au Sénégal.

Rapportant les recommandations du Comité national de gestion des épidémies, le ministre de la Santé a exhorté les populations à recourir au port systématique du masque dans les véhicules de transports, les véhicules particuliers, les lieux recevant du public et les lieux de travail.

’’Nous invitons vivement les transporteurs et chauffeurs de véhicule de transports en commun à faire respecter strictement le port de masque pour tout passager’’, a-t-il dit.

Diouf Sarr a également recommandé ‘’de recourir précocement aux soins, d’éviter tout rassemblement de quelque nature que ce soit ainsi que les déplacements et voyages pendant cette période de fête de la tabaski tout en se faisant vacciner pour se protéger de la forme grave de la maladie à coronavirus.

Jeudi, le Sénégal a déclaré 674 nouveaux cas positifs au nouveau coronavirus.

La veille nombre record journalier de 733 a été annoncé. Des chiffres qui illustrent l’ampleur de la nouvelle vague de contaminations dans le pays.

Depuis le début de l’épidémie sur son territoire, le Sénégal a déclaré, 48 270 cas positifs à la Covid-19. Au total, 42 843 patients ont guéri de la maladie, tandis que 1 209 autres sont décédés. De fait, ils sont encore 4 217 malades sous traitement.

Sur le front de la vaccination 595 850 personnes ont au moins reçu une dose de vaccins anti-Covid depuis le lancement le 23 février dernier d’une campagne nationale de vaccination, d’après les données officielles du ministère de la Santé.APi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 3 =