API : L’attaquant sénégalais du RC Strasbourg (élite française) Habib Diallo a un coup à jouer samedi contre la Namibie, en l’absence du titulaire au poste Boulaye Dia, blessé et probablement forfait pour les prochaines rencontres du Sénégal en éliminatoires de la Coupe du monde 2022.

Auteur d’un but en sept rencontres avec la sélection nationale depuis novembre 2019 et le match contre le Congo (2-0), dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), Habib Diallo, crédité de performances en dents de scie, s’est vu dépasser dans la hiérarchie des attaquants par Boulaye Dia, parti de Reims (France) pour Villareal (Espagne) lors du marché des transferts.

Lancien pensionnaire de Génération Foot, pilier de l’attaque du FC Metz où il a joué quelques années avant de rejoindre Strasbourg, a peiné à retrouver ses marques depuis son transfert dans son nouveau club en octobre 2020.
Alors qu’il s’attendait à rejoindre la Premier League, le natif de Thiès (ouest) a été obligé de quitter le FC Metz (élite française), n’étant plus dans les plans de son entraîneur qui avait commencé à lancer son compatriote Ibrahima Niane.
La période de doute dans laquelle il se trouvait alors a coïncidé avec l’arrivée de Boulaye Dia, devenu un attaquant de référence en Ligue 1 française.
Malgré son but contre le Congo dans son fief du stade Lat Dior de Thiès, pour la première journée des éliminatoires de la CAN 2021 reportée à 2022 en raison de la pandémie de Covid-19, il n’a plus retrouvé une place de titulaire chez les Lions.
Si bien que c’est Famara Diédhiou, ancien de Bristol (Angleterre) et actuel sociétaire d’Alanyaspor (Turquie) que le sélectionneur national Aliou Cissé avait titularisé contre l’Eswatini, battu 4-1 par les Lions.
Ce dernier avait d’ailleurs marqué un triplé lors de cette rencontre, devenant un élément qui compte dans la concurrence au poste d’attaquant de pointe chez les Lions.
C’est le moment choisi pour Habib Diallo pour se rappeler au bon souvenir de l’équipe nationale.
Entré en cours de jeu contre le Togo, dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2022, il a dévié de la tête le corner de Mouttarou Baldé, devenu de fait une passe décisive pour le défenseur Abdou Diallo (2-0) qui, d’une reprise de volée, a doublé le score pour le Sénégal.
Un retour au premier plan constaté également au sein de son club, puisqu’entre les matchs de septembre et les matchs de la sélection de ce mois d’octobre, Habib Diallo a fini par se faire une place au sein de l’attaque du RC Strasbourg, marquant trois buts en neuf matchs dont cinq comme titulaire.
S’il n’est toujours pas assuré d’une place de titulaire en club comme en sélection, une bonne performance avec les Lions lui sera grandement utile en équipe nationale comme en club.
Chez les Lions, en plus de la concurrence avec Dia et Diédhiou, il doit faire avec la nouvelle vague incarnée par Bamba Dieng (Marseille, France).
De même, une performance de rang lors de cette double confrontation contre les Brave Warriors de Namibie, 2-èmes du groupe du Sénégal avec quatre points, peut être de bon augure pour son futur en club, où il doit batailler avec Ludovic Ajorque (3 buts) et Kevin Gameiro (2 buts) pour une place en attaque.
Sous cet angle, les choses semblent bien se présenter pour Habib Diallo qui aura l’avantage d’évoluer devant son public du stade Lat Dior de Thiès contre la Namibie, si d’aventure Aliou Cissé venait à lui confiance pour ce match comptant pour la 3-ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde, zone Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 × 30 =